Si vous êtes CEO, vous êtes évidemment appelé à embaucher des personnes dans votre entreprise. Du moment où vous souhaitez commencer une telle aventure, il importe de connaître tout ce qui est nécessaire sur l’environnement d’un contrat de travail. Ce dernier s’impose à l’instant où vous engagez un salarié pour travailler dans votre entreprise. C’est un document qui est généralement écrit pour faire lumière sur un certain nombre d’éléments. Il s’agit de la rémunération, la qualification, la durée du travail et, plus généralement, les attributions de la personne embauchée. Il précise également les différentes obligations des deux parties. Cependant, en fonction de la durée et d’autres facteurs, vous pouvez proposer un type de contrat dans la liste évoquée dans cet article.

Les contrats de travail classiques

contrats de travail définition et types


Les contrats de travail classiques sont des contrats que l’on rencontre fréquemment. Du moins, ce sont ceux que les entreprises proposent souvent aux salariés. Ils sont conçus sur le principe selon lequel il s’agit d’un travail à temps plein ou à temps partiel. Leur avantage réside dans le fait qu’ils garantissent une certaine pérennité de l’emploi. Toutefois, il importe de noter qu’il en existe de deux sortes : contrat à durée déterminée (CDD) et contrat à durée indéterminée (CDI).

Le contrat à durée indéterminée

Le contrat à durée indéterminée est l’une des formes de contrat de travail les plus répandues. Comme vous pourriez le deviner, le document à ce niveau ne précise aucun terme, c’est-à-dire une date de fin. Ainsi, les employés s’engagent à respecter les différentes clauses qu’il contient.

Certes, ce type de contrat ne propose aucune date de fin, mais les employés ont la possibilité de le faire quand ils le souhaitent. Il leur suffit de déposer une lettre de démission. De la même façon, l’entreprise qui embauche a la possibilité de mettre un terme en licenciant le salarié pour une faute grave par exemple.

Contrat à durée déterminée

Le contrat à durée déterminée est tout le contraire de ce qui est précédemment évoqué. Cela suppose que le document des clauses donne un début et une fin au contrat de travail. Il est conclu pour une raison que l’employeur doit coûte que coûte mettre dans le document. Par exemple, il peut être question d’un remplacement, d’une attente de prise de service ou des travaux saisonniers.

Les contrats de travail pour les étudiants

contrat job étudiant


Les contrats de travail pour les étudiants sont généralement mis en exergue lorsqu’il s’agit de recruter un salarié dans le but de lui donner une formation tout en lui confiant un certain nombre de tâches dans l’entreprise. Selon l’âge de la personne à embaucher, en tant que CEO, vous avez le choix entre un contrat d’apprentissage et un contrat de professionnalisation.

Contrat d’apprentissage

Le contrat d’apprentissage est un type de contrat que vous pouvez proposer aux personnes qui souhaitent se faire former. Il s’adresse spécifiquement aux jeunes dont l’âge est compris entre 16 et 25 ans. À noter que vous avez également la possibilité de l’accorder à d’autres cibles dans des cas précis. Ceux-ci bénéficient également d’un certain nombre de privilèges comme les congés payés en contrat d’apprentissage.

Contrat de professionnalisation

À l’instar du contrat d’apprentissage, le contrat de professionnalisation concerne également les jeunes qui voudraient acquérir de compétences professionnelles dans un domaine spécifique.

Les contrats de travail spécifiques

Outre les contrats précédemment évoqués, il existe d’autres types de contrats de travail spécifiques. Entre autres, on peut citer :

Le contrat de chantier ou d’opération

Il s’agit d’un contrat à durée indéterminée, mais il n’est pas à confondre avec le CDD évoqué plus haut. Le document ici est signé dans un contexte précis. Comme son nom l’indique, il est proposé pour la durée d’un chantier ou encore d’une opération.

Contrat unique d’insertion

Voilà un dispositif mis en place spécialement pour les chômeurs. Le contrat unique d’insertion est proposé dans le but d’aider les personnes qui n’ont pas un travail à en trouver. En termes clairs, il est signé pour promouvoir l’insertion durable de l’emploi.

En dehors de tous ces contrats, il existe d’autres qui s’inscrivent toujours dans la catégorie des contrats de travail spécifiques. Entre autres, on peut citer le CDD sénior, le contrat de travail temporaire (CTT), contrat de travail intermittent, le contrat saisonnier, le contrat vendanges, CESU. Dans tous les cas, il est important de vous renseigner sur les implications de chacun d’eux avant d’en proposer à un salarié.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.