Internet continue de se déployer et devient un incontournable du e-commerce. Avec ces nouvelles méthodes, beaucoup plus de données personnelles restent sauvegardées. C’est également le cas dans le monde professionnel puisque les entreprises sauvegardent leurs informations et celles de leurs clients en format digital. Il n’est pas impossible d’hacker ces serveurs pour les récupérer. Découvrez les risques d’un manque de protection et les solutions pour les empêcher.

Quels sont les risques d’une mauvaise protection de données ?

1. La vente de données sur des plaques tournantes

Une entreprise possède souvent une base de données, qui regroupe des informations sensibles sur des clients ou sur l’entreprise. La vente de données d’entreprise est une pratique courante, qui a souvent lieu sur des forums. L’exemple le plus parlant est Raidforums, un lieu qui a vu les principaux échanges de données qui ont été volés. Ce forum, récemment fermé grâce à l’intervention d’Europol, peut toutefois réapparaître à tout moment sur une autre adresse ou sous un autre nom.

À savoir que ce forum contenait plus de 10 milliards d’enregistrements uniques et a vu plus d’une centaine de bases de données se vendre. Bien que ce forum touche majoritairement les États-Unis, les habitants de l’Hexagone n’ont pas été épargnés. Les données de santé de 500 000 Français sont apparues sur ce site web, tout comme des données de la société Ledger sur ses clients.

2. De nombreuses pertes financières et temporels

Se faire subtiliser des données sensibles dans le cadre de son entreprise peut causer une réelle perte financière. Cependant, cela peut aussi causer une perte de temps à votre entreprise. La fuite de données bouleverse toute l’organisation d’une société. Cela peut tout autant entraîner une perte de confiance de la part de vos clients et un effet bad buzz sur l’image de l’entreprise.

vpn

Quelles sont les solutions à mettre en œuvre ?

1. Utiliser un VPN pour protéger les données privées

L’option qui est de plus en plus plébiscitée est le réseau privé virtuel, aussi appelé VPN. Protéger vos données sensibles est une priorité, d’autant plus avec les conséquences désastreuses que ça pourrait engendrer. Les entreprises ne doivent pas hésiter à jeter un œil aux fonctionnalités proposées, puisqu’elles sont particulièrement utiles. La première étape recommandée est de choisir un VPN adapté à son activité et vos besoins avant de profiter de ses avantages.

Pour votre entreprise, un VPN permet de :

  • Masquer son adresse IP et surtout de chiffrer les données qui sont envoyées et reçues. Cela évite les piratages et donc le vol de données sensibles.
  • Modifier votre position géographique dans une autre ville ou un autre pays. Personne ne peut obtenir ces informations, ce qui est un avantage considérable.

2. Mettre une restriction sur le nombre de données stockées

Toutes les entreprises doivent respecter le RGPD, qui régule l’utilisation des données personnelles des clients. Si votre entreprise possède un site internet, il est important de limiter autant que possible les données requises depuis celui-ci. Moins il y a de données, moins il y a de risque de fuites. D’autant plus que c’est un domaine très réglementé et contrôlé par la CNIL. Vous pouvez également vérifier votre politique de confidentialité, ou la faire vérifier par un professionnel.

Découvrez également notre article dédié aux VPN.

3. Utilisation de serveurs sécurisés pour le stockage de données

Il est évident que les données récupérées sont parfois stockées sur des serveurs particuliers. Un grand nombre de prestataires d’hébergeurs proposent ce type de service pour les entreprises. Bien que vous puissiez tomber sur des prix très concurrentiels, la sécurité doit être la priorité. Les conséquences pouvant être néfastes pour l’entreprise en cas de fuite de ces données, il faut s’assurer que le prestataire choisi soit sûr. Pour ce faire, regarder les avis clients est une bonne solution afin de s’orienter et choisir l’offre la plus sécurisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.