Fléau du 21e siècle, les fuites et vols de données personnelles ne font que progresser. En 2020, qui a été une année record en la matière, plus d’un million de Français ont été touchés par une violation de leurs données personnelles. Sur cette même année, 52 % des fuites de données (chiffres Observatoire International de la Cybersécurité) sont dues à un acte malveillant. 

Protéger notre vie privée et nos données personnelles est aujourd’hui un must, et voici comment y parvenir. 

Les premières actions à mener pour protéger sa vie privée en ligne 

Les premières actions qui peuvent être mises en place ne nécessitent pas de téléchargement de logiciels, ni d’installations complexes sur vos appareils connectés. Il s’agit plutôt d’un petit “check up” de vos systèmes et des fonctions de vos appareils.

Faire le tri dans ses applications

Même si la plupart des applications proposées sur l’Apple Store ou Google Play sont aujourd’hui contrôlées et doivent être transparentes quant aux données qu’elles collectent, il faut considérer que la plupart des applications sont des menaces potentielles pour votre vie privée. 

Première action donc : faire le tri et garder uniquement les applications essentielles.

Pour les applications que vous souhaitez garder sur vos appareils, prenez quelques minutes pour regarder les paramètres de confidentialité et n’hésitez pas à les supprimer ou à changer d’application si besoin. Par exemple, une application de retouche photos n’a aucun cas besoin d’avoir accès à vos contacts pour fonctionner.

Désactiver de la localisation permanente

C’est une des fonctionnalités les plus utilisées par les applications, car elle permet non seulement de récolter des informations sur vos déplacements, mais également des données très privées sur les goûts, les habitudes et la vie privée des utilisateurs. 

En février 2021, les chercheurs Mirco Musolesi (Université de Bologne, Italie) et Benjamin Baron (University College London, Royaume-Uni) ont créé une application afin de déterminer la quantité d’informations personnelles collectées via le suivi de la localisation.

L’étude menée sur 69 utilisateurs a révélé des chiffres hallucinants : en plus d’avoir identifié 2 500 lieux, l’application a recueilli 5 000 informations personnelles liées à la démographie et à la personnalité : des données sur la santé, la situation socio-économique, l’appartenance ethnique, la religion, et même des informations financières.

Pour limiter l’accès à votre localisation, il vous faudra sélectionner manuellement les applications que vous souhaitez autoriser à y accéder, et, de préférence, uniquement lorsque l’application est active.

Paramétrer vos navigateurs et de votre pare-feu 

Protéger sa vie privée sur Internet passe aussi par l’utilisation de navigateurs respectueux de vos données personnelles. 

À l’heure actuelle, le navigateur le plus utilisé est Google Chrome, pour sa simplicité d’usage et ses performances. Malheureusement, c’est aussi l’un des principaux outils de récolte de données de Google. Pour rappel, Google est une société dont la majorité des revenus provient de la publicité, et cette publicité est toujours plus ciblée en collectant des informations, notamment relatives à notre surf sur la toile.

Pour plus de confidentialité, vous pouvez opter pour des navigateurs moins “main stream” mais tout aussi fonctionnels et performants tels que Mozilla Firefox ou encore Tor. 

Protéger ses données personnelles sur Internet

Pour aller plus loin, nous vous recommandons de penser à installer des outils simples mais performants, qui s’avèrent très efficaces pour protéger vos données personnelles en ligne.

Voici une liste non-exhaustive d’outils permettant de protéger la confidentialité de vos données :

  • Des photos stockées dans un espace privé et sécurisé

Google Photos envoie instantanément vos photos dans le cloud. Celles-ci peuvent malheureusement être analysées et exploitées par la suite, sans même que vous vous en doutiez. L’application française Zyl propose un espace de stockage de photos sécurisé et respectueux de la vie privée.

  • Une messagerie instantanée chiffrée

Sur l’application Messenger de Facebook par exemple, vos messages ne sont pas chiffrés de bout en bout. À moins d’utiliser uniquement des conversations secrètes, l’intégralité de vos discussions sont “publiques” pour Facebook, et donc susceptibles d’être exploitées. À l’inverse, Telegram est l’une des plateformes de messagerie les plus sécurisées.

  • Une boîte e-mail réellement privée

Saviez-vous qu’en tant qu’utilisateur de Gmail, vos données personnelles sont exploitées et vos mails scannés à des fins publicitaires ? Pour plus d’anonymat, utilisez des services d’e-mail privés, sécurisés et gratuits, tel que Protonmail, qui chiffre tous vos e-mails envoyés.

  • Un VPN fiable

Qu’est-ce qu’un VPN ? Cet outil puissant dévie votre connexion internet vers plusieurs réseaux virtuels situés à différents lieux géographiques. Grâce à cette technique, les applications ne peuvent plus vous tracer ni déterminer votre identité. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *