En informatique, il existe différentes méthodes pour livrer un logiciel ou une application commandés par un client. Dans les années 80, la méthode en V était favorisée car elle découlait des logiques industrielles bien connues de l’époque. Mais, avec le temps et l’expérience, nous nous sommes vite rendu compte que ce n’était pas la manière idéale de traiter des projets informatiques le plus efficacement et le plus rapidement possible. C’est alors que des experts se sont penchés sur la question et ont développé des méthodes dites « agiles » qui ont vu le jour pour la première fois en 1993 et n’ont jusqu’à lors cessé de se populariser. Quelles sont donc les différences entre ces deux méthodologies ? Pourquoi les méthodes agiles sont plus intéressantes ? C’est ce que nous allons voir dans le suite de cet article.

« La méthode en V » versus « la méthode agile »

Le cycle en V est un processus traditionnel de fabrication de logiciel. Ce dernier est commandé par le client, puis il est directement transmis à un manager qui se chargera de distribuer les tâches de manière successive. Tout d’abord, le produit est conceptualisé à travers une phase descendante, où les besoins seront analysés puis schématisés. En suite, le codage sera mis en place pour partir sur une phase dite « ascendante » où les choses se concrétisent à travers la fabrication du produit et ses différents tests afin de pouvoir livrer le produit au client.

La méthode agile la plus célèbre (le scrum) se différencie par le fait que les tâches sont faites simultanément par différentes équipes expertes dans leur domaine qui se concertent régulièrement afin d’obtenir un produit fini plus adapté aux besoins du client. Les cycles peuvent durer de deux à quatre semaines et être répétés indéfiniment jusqu’à obtenir un résultat à la hauteur des attentes de celui qui l’aura commandé. Elles sont souvent appuyées par des framework qui sont programmés au préalable par des coach qui savent comment utiliser trello ou d’autres exemples de ce type.

gestion de projet efficace

Les avantages de la méthode agile

La méthode agile (maîtrisée par les experts de Quality training) comporte plusieurs points forts qui la rende plus intéressante qu’une stratégie conventionnelle. Parmi eux on peut citer :

  • Le fait que la communication soit meilleure : Les équipes se réunissent presque quotidiennement pour parler de leurs missions respectives. Ainsi, le travail de collaboration est extrêmement efficace.
  • Les spécialités de chaque collaborateur sont mises à profit : Les équipes sont sélectionnées par compétences. De ce fait, les plus experts dans un domaine seront réunis pour faire telle partie du projet, quand d’autres seront rassemblés pour une autre partie.
  • Le produit final correspond mieux aux besoins du client : La méthode agile se base sur un cycle répétable à l’infini que l’on appelle « itérations ». Si le produit livré au client ne lui convient pas, il est possible de relancer un cycle jusqu’à ce qu’il finisse par être entièrement satisfait du travail fourni.
  • Le projet est bouclé plus rapidement : Les itérations ne prennent pas plus de quatre semaines chacune. Dès le premier cycle, le produit doit déjà être fonctionnel, et les itérations suivantes ne servent qu’à le peaufiner si besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *