Dans son rapport annuel de 2021, la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance) expose que le secteur du e-commerce a encore connu une belle croissance l’année dernière avec 8,5 % de vente en plus que l’année 2019, et ce, malgré la crise sanitaire qui a mis à mal l’économie mondiale. Les Français font de plus en plus confiance aux achats en ligne et ça s’illustre par une croissance moyenne de 13 % par an depuis 2017. Certains spécialistes pensent même que d’ici 2040, 95 % des achats se feront via internet.

C’est une bonne nouvelle pour les commerçants qui peuvent maintenant aller chercher leurs clients potentiels à travers toute la France, voire parfois toute l’Europe en montant une simple boutique en ligne. L’investissement est bien moindre tandis que le chiffre d’affaires peut largement dépasser toute espérance.

Cependant, chaque bonne nouvelle amène avec elle son lot de petits soucis qu’il faut absolument résoudre avant de s’en retrouver submergés. En ce qui concerne cette croissance spectaculaire des ventes en ligne, la problématique numéro un est de trouver un moyen de gérer une livraison rapide des colis pour satisfaire le client tout en prenant garde à préserver l’environnement et à ne pas trop engorger les villes. C’est donc dans cette optique que de nombreux acteurs se sont penchés sur la question et que nous avons vu émerger une nouvelle façon de penser la logistique urbaine. Voyons ensemble les quatre points clés qui permettent de comprendre et de mettre en pratique ce tout nouveau concept qui pourrait devenir un modèle à suivre dans les prochaines décennies.

Les grands principes de la logistique urbaine responsable

Pour faire simple, la logistique urbaine responsable consiste à trouver des solutions plus écologiques et moins nuisibles pour les habitants des villes que celles qui sont en place depuis l’apparition des e-commerces. En d’autres termes, si les maires des communes ont fait construire de grands projets tels que les tramway et les pistes cyclables, ce n’est pas pour se retrouver encombrés de camions de livraison encore plus bruyants et polluants que de simples voitures !

Pour cela, il fallait réfléchir à plusieurs paramètres : comment éviter que les camions de fret ne circulent dans les rues ? Comment regrouper les livraisons pour limiter le nombre de voyages et l’émission de CO2 ? Enfin, comment faire tout cela sans que l’acheteur soit obligé d’attendre plus longtemps pour recevoir sa commande ? Si vous cherchez une solution de logistique urbaine responsable efficace, faites appel à un logisticien sur Paris et vous verrez que c’est possible et que cela fonctionne plutôt bien.

Pour répondre à ces attentes, voici les stratégies qui ont été mises en place par certaines entreprises de services logistiques sur le marché.

écologie logistique

1- Des emballages écoresponsables

Toute solution de logistique e-commerce doit passer par le positionnement des marchandises dans des colis. En effet, impossible de livrer une marchandise quelconque sans l’emballer soigneusement dans un carton qui la protégera des chocs mais aussi des vols ou des regards trop curieux. Après tout, n’est-ce pas un droit fondamental que de pouvoir se faire livrer quelque chose sans que tout le quartier soit informé de ce que nous avons commandé ?

Comme vous le savez sans doute déjà, le carton est généralement fabriqué à base de papier qui est lui-même fabriqué à partir de bois d’arbres. Ainsi, l’augmentation de la demande en matière d’emballages pour la fabrication de colis entraînerait rapidement une augmentation de la déforestation et les conséquences désastreuses de celle-ci avec une disparition de nombreuses espèces animales.

Le recyclage est une bonne alternative pour limiter les effets néfastes de l’activité humaine sur l’environnement. En effet, le papier cartonné peut être fabriqué à base de cartons recyclés en le broyant et l’entreposant dans des cuves d’eau puis en le purifiant pour en faire une pâte à papier comme neuve.

La production d’emballages faits à base de papier recyclé est donc la première clé pour une logistique plus respectueuse de notre chère planète.

logistique

2- Stockage dans des entrepôts en dehors des villes

Avant de livrer vos marchandises à votre domicile, les colis sont entreposés dans des locaux. Ces entrepôts permettent de stocker tous les paquets allant dans une même commune et ainsi de réduire le nombre de voyages. Imaginez un peu la scène : si chaque expéditeur envoyait ses colis quotidiens avec un camion de livraison spécial pour chaque ville, le coût serait tout simplement énorme et ne parlons même pas de l’émission de CO2 qui serait catastrophique…

Cela dit, pour ne pas engorger les routes urbaines avec des transporteurs qui engendreraient des embouteillages, les entrepôts doivent se trouver en périphérie des villes. De ce fait, on économise du carburant (car on sait bien que la conduite en ville est extrêmement gourmande) et beaucoup de temps !

circulation écologique

3- Livraison via des véhicules électriques ou GNV

Autre point important qu’il faut prendre en considération lorsque l’on se soucie d’avoir une logistique responsable et durable, c’est bien le carburant utilisé par les transports de livraison que nous choisissons. Là aussi, il vaut mieux choisir une méthode qui réduit fortement l’émission de gaz à effet de serre.

Il existe donc à ce jour deux solutions relativement fiables :

  • L’électrique : Il offre l’avantage de ne pas émettre de gaz ou de rejets carboniques et doit être un moyen de transport à privilégier. En revanche, son autonomie est très limitée surtout lorsqu’il s’agit de camions. Ils ne peuvent donc être utilisés que sur de très courtes distances.
  • Le GNV (gaz naturel véhicule) : Avec une émission de CO2 bien plus faible que l’essence ou le diesel, le GNV est un carburant très intéressant puisqu’il est constitué à partir de biogaz, donc le bilan carbone est équivalent à zéro ou presque. De plus, un véhicule fonctionnant avec un tel carburant est bien moins bruyant et dispose d’une autonomie de 900km lui permettant de parcourir de longues distances et de circuler d’une ville à l’autre.

4- Derniers kilomètres avec des vélos-cargo

Enfin, l’ultime étape d’une livraison réussie, ce sont les derniers kilomètres. Ceux que votre colis parcourt pour aller de l’entrepôt à votre domicile ou votre point relais. En ayant mis les locaux de stockage en périphérie des villes, ils restent facilement accessibles pour les cyclistes qui peuvent venir récupérer les marchandises et les distribuer dans un secteur donné.

Pour ce faire, il existe des « vélos-gargo » qui n’ont d’autre carburant que l’acide lactique du livreur ! Ce sont des vélos classiques, à ceci près qu’ils disposent d’une grosse boite à l’avant ou à l’arrière leur permettant de stocker un certain nombre de paquets.

Pas bruyants pour un sou, ni même polluants, ils ont aussi l’avantage de ne pas engorger les routes citadines puisqu’ils se déplacent sur les pistes cyclables et peuvent se garer en un rien de temps sur le bord de la chaussée le temps de vous déposer votre dû.

C’est un mode de livraison extrêmement fiable et on estime que le taux de rencontre est bien meilleur qu’avec un camion classique. Et pour cause ! Le livreur devra garder votre colis tout au long de sa course s’il n’arrive pas à vous le déposer… Autant vous dire qu’il se battra pour vous trouver.

Pour conclure, la logistique responsable ou « green logistique », en plus d’être un argument marketing à faire valoir auprès de vos cibles, est une nécessité pour venir à bout des problèmes d’embouteillage et d’encombrement des axes routiers urbains. Elle permet également de limiter la production de gaz nocifs pour la santé et délétères pour l’environnement comme les gaz à effet de serre mis en cause dans le réchauffement climatique. N’attendez pas pour participer à votre manière à la préservation du confort de vie des populations urbaines et passez dès maintenant à une gestion plus consciencieuse de vos livraisons en commençant par faire un bilan carbone de votre solution actuelle et adoptez une logistique urbaine plus responsable !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *