Piloter un drone a l’air d’un jeu d’enfant, mais devenir pilote professionnel est loin d’être aussi simple qu’il n’y paraît. C’est un métier particulièrement réglementé, obéissant à des conditions d’accès beaucoup plus strictes que l’on pourrait le croire. Les débouchés professionnels sont larges : des possibilités de travail dans le BTP, la météorologie, l’agriculture, la surveillance, etc. Étant un métier professionnel, y accéder nécessite une formation, et c’est justement le sujet de cet article : la formation pour devenir télépilote.

Quelle formation pour devenir pilote de drone professionnel ?

La réglementation en vigueur depuis 2012 pose un cadre bien défini pour l’activité de pilotage. Quatre situations de vols ont ainsi été définies :

  • S1 : l’éloignement est limité à 200 mètres dans une zone non peuplée ne dépassant pas 150 mètres de hauteur.
  • S2 : l’éloignement est élargi à 1000 mètres.
  • S3 : l’éloignement est limité à 100 mètres en zone peuplée avec une hauteur maximum de 150 mètres.
  • S4 : aucune limite de distance horizontale, hors agglomération

Un certificat d’aptitude théorique de licence de pilote est obligatoire pour les trois premières situations. Divers organisations de formation drone délivrent ce diplôme.

Depuis le 1er janvier 2021, l’utilisation de drones est soumis à la réglementation européenne qui vient peu à peu remplacer le cadre législatif français. Ainsi, l’Europe distingue 3 catégories en fonction du risque (ouverte, spécifique, certifiée), la catégorie dite ouverte étant la moins risquée.

La formation obligatoire pour devenir pilote de drone est composée d’une partie théorique (certificat théorique de télépilote ou CATT), et d’une partie pratique (attestation d’aptitude aux fonctions de télépilote).

L’examen théorique en vue de l’obtention du CATT se déroule en 1h30 sous la forme d’une épreuve écrite constituée d’un QCM de 60 questions indépendantes les unes des autres. Il faut totaliser au moins 75 % de bonnes réponses pour obtenir son certificat.

La formation pratique se déroule auprès d’un organisme de formation sur une durée comprise entre 5 à 20 jours. Son prix varie en fonction des modules, du type de formation, il oscille en général entre 600 et 1800 € mais peut monter beaucoup plus haut selon la spécificité des modules.

Cette formation en conditions réelles, sans simulateur, vise à garantir un nombre de vols suffisants pour que le pilote soit autonome.

pilote de drone

Quels métiers pour le pilote de drone ?

Devenir pilote de drone professionnel ouvre des portes très hétéroclites sur le marché du travail. Le télépilote peut en effet exercer dans la surveillance au sein d’exploitations agricoles ; la surveillance de sites industriels ; le contrôle d’infrastructures ; des missions de prise de vue pour des transactions immobilières, etc. Mais ce n’est pas tout, les drones sont également utilisés dans la météorologie, c’est un secteur qui a besoin de pilotes, de même que l’ingénierie ou encore les pompiers qui ont besoin de missions de reconnaissance en cas de risques d’incendie …

Les possibilités d’applications sont vraiment très larges pour le pilote de drone professionnel. La plupart des télépilotes travaillent entant qu’auto-entrepreneur et effectuent donc des missions variées pour divers donneurs d’ordres.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.