Travailler dans l’industrie, dans la construction, dans la logistique, ou les dans les transports ouvre actuellement des opportunités de carrière. De simple manœuvre en chantier, un ouvrier d’exécution a la possibilité de se former tout au long de sa carrière afin d’évoluer professionnellement. En obtenant le CACES, il est possible d’accéder à de meilleurs postes et d’augmenter ses revenus.

Qu’est-ce que le CACES ? 

Le certificat d’aptitude à la conduite en sécurité (ou le CACES) permet de valider l’aptitude à la conduite des engins de manutention, des engins de chantiers ou encore des nacelles (plateformes élévatrices). Il ne s’agit pas d’une autorisation, puisque celle-ci revient à l’employeur, mais force est de constater que ce certificat est de plus en plus demandé sur le CV des employés ou des ouvriers. En effet, il est de plus en plus exigé dans le cadre de la prévention des accidents de travail par l’assurance maladie ou par les assurances en responsabilité civile.

Les différents types de véhicules qui nécessitent un CACES

Il existe une très grande variété d’engins dans le référentiel du CACES et autant de spécificités techniques liées au pilotage de ces derniers. On les regroupe généralement en plusieurs catégories :

  • Les engins de chantier
  • Les grues mobiles et les grues à tour
  • Les ponts roulants
  • Les chariots gerbeurs
  • Les plateformes élévatrices mobiles de personnes
  • Les chariots élévateurs (aussi appelées les nacelles)
  • Les grues auxiliaires

Du fait du degré de technicité lié aux attributions du poste de conduite, les conducteurs d’engins sont des ouvriers professionnels. Leur rémunération est généralement plus élevée que celle des ouvriers classiques. Le salaire des conducteurs d’engins est plus ou moins important selon les secteurs d’activités, le type de machine pilotée et l’environnement de travail. 

Comment devenir conducteur d’engin de chantier ?

Il faut simplement suivre une formation spécifique auprès d’un centre spécialisé. Par exemple, un ouvrier qui souhaite obtenir le CACES nacelle doit suivre un module de formation professionnelle en manutention et en sécurité. Ces centres proposent des programmes conformes à la règlementation en vigueur. Les formations durent en moyenne de 1 à 5 jours selon le type de nacelle et peuvent se présenter sous plusieurs formes :

  • Une formation initiale : pour les professionnels qui n’ont pas le CACES et qui n’ont jamais conduit d’engin de chantier.
  • Une formation intermédiaire : pour ceux qui ont déjà conduit une nacelle, mais qui n’ont pas de CACES
  • Une formation pour renouveler son CACES lorsqu’il n’est plus valable
  • Des formations sur mesure proposées aux entreprises qui souhaitent former leurs employés à des process spécifiques.

Une formation financée par le compte personnel de formation (CPF)

Le CPF permet de cumuler chaque année des heures de formations à utiliser dans le cadre du droit à la formation tout au long de la vie professionnelle. Les nombres d’heures varient en fonction du temps de travail et il existe une liste de formations éligibles parmi laquelle figure le CACES. Ce dispositif a permis à de nombreux demandeurs d’emploi de s’insérer à nouveau dans la vie active en enrichissant leurs CV avec un CACES. Mais ce dispositif a également permis à de nombreux employés d’évoluer dans leurs carrières professionnelles. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.