L’anglais est la langue la plus parlée au monde. Elle est considéré comme la langue diplomatique et est apprise sur tous les continents de la terre. Elle est un pont qui nous relie avec les étrangers. Elle constitue aussi un atout à posséder pour réussir sa carrière.

Oui, vous avez bien lu, l’anglais se trouve être un outil absolument remarquable à posséder pour faire carrière dans de nombreux domaines d’activité. Quelles sont les bonnes raisons qui peuvent vous motiver à apprendre l’anglais et comment y parvenir ? C’est ce que nous allons voir dans la suite de cet article !

Apprendre l’anglais : les motivations professionnelles

Certes, vous n’êtes peut être pas un anglophile. L’anglais, ça ne vous a jamais vraiment intéressé et c’est une langue que vous n’appréciez pas forcément. D’ailleurs, au collège, c’est tout juste si vous aviez la moyenne en cette matière…

Mais c’est sans doute quelque chose que vous regrettez aujourd’hui ! Pourquoi ? Parce que votre manque de connaissances vous ferme de nombreuses portes. Alors, qu’est-ce qui pourrait vous motiver à rectifier le tir ?

Apprendre l’anglais : les motivations professionnelles

Avoir une compétence en plus sur son CV ?

Si vous avez déjà fait un tour sur un site de petites annonces pour l’emploi, vous vous êtes certainement rendu compte que de nombreux recruteurs recherchent des personnes sachant parler couramment l’anglais. Le niveau B2 minimum est souvent requis et c’est une condition sine qua none dans certains cas.

Apprendre l’anglais vous permettra de postuler à davantage d’offres et d’optimiser vos probabilités d’obtenir un job qui paye bien. Si ça, ce n’est pas une motivation suffisante… !

A vous les voyages à l’étranger !

Outre le coté très valorisant que cela peut avoir pour les employeurs, l’anglais vous ouvrira la porte à des voyages d’affaires inoubliables. Et c’est, tous frais payés par votre entreprise, que vous pourrez vous envoler pour Dubai ou Koala Lumpur, afin de rencontrer des investisseurs ou de faire croître votre business tout en profitant d’une vue imprenable depuis votre chambre d’hôtel située en haut d’un gratte ciel.

Sans l’anglais, autant vous dire que vous resterez au bureau et que vous vous contenterez, au mieux, de visiter le sud de la France… Ça fait moins rêver n’est-ce pas ?

Travailler dans des domaines où la maîtrise de l’anglais est indispensable ?

Enfin, il y a des secteurs d’activité où l’anglais est tout simplement indispensable pour pouvoir pratiquer. Il s’agit notamment de :

  • La communication et le marketing : Dans le monde de la publicité et de la communication, vous serez souvent amené à discuter ou contracter avec des entreprises et des collaborateurs étrangers. De ce fait, il faudra absolument être capable de construire de phrases correctes et compréhensibles en anglais.
  • Le tourisme : Que ce soit dans un hôtel, un restaurant, une boutique de souvenirs, un parc ou toute autre attraction touristique, vous rencontrerez des étrangers du monde entier. Si vous n’êtes pas capable de leur parler une langue commune, vous aurez beaucoup de mal à exercer votre activité et votre employeur ne verra pas cela sous un bon œil.
  • Le développement web : le langage informatique et le codage est exclusivement en langue anglaise. Si vous ne la parlez pas, vous ne percerez pas dans ce métier (ou très difficilement).
  • Le transport aéronautique : Les employés des tours de contrôle, les pilotes, les hautesses de l’air et les travailleurs présents dans les zones aéroportuaires sont tenus de parler anglais afin de pouvoir communiquer avec les passagers mais aussi avec leurs collègues qui n’ont pas tous la même langue natale et peuvent provenir des quatre coins du monde.
  • Le commerce : Le commerce est un corps de métier qui est très souvent confronté à des situations où le dialogue avec des non-francophones est nécessaire. Hors, la langue utilisée universellement est, bien évidemment, l’anglais.
  • La diplomatie : Enfin, tous les métiers diplomatiques demandent impérativement un maîtrise irréprochable de l’anglais, sans quoi, vous ne pourrez pas avoir de relations avec les diplomates des pays étrangers.
Quelle méthode choisir pour apprendre l’anglais

Quelle méthode choisir pour apprendre l’anglais ?

Il existe toute un ribambelle de méthodes pour apprendre l’anglais. Chacun apporte son lot d’avantages et ses inconvénients. En voici une liste non-exhaustive :

  • Les professeurs particuliers : Vous pouvez prendre des cours d’anglais privés avec un professeur spécialement dédié. Cette solution offre l’avantage d’avoir un véritable suivi personnalisé et de pouvoir s’arranger pour des horaires spécifiques. En revanche, elle n’est pas spécialement adaptée pour quelqu’un qui aurait tendance à mieux progresser et à être plus motivé en groupe.
  • Les stages en immersion : Voyager dans un pays anglophone peut être réellement plus productif que n’importe quel cours. Cela vous obligera à pratiquer vos connaissances dans un maximum de situations. Mais il est quand même préférable d’avoir un minimum de bases avant de choisir cette option.
  • Les cours en présentiel : Certains instituts privés ou établissements publiques dispensent des cours d’anglais pour des personnes désireuses d’apprendre ou d’approfondir leurs connaissances. Vous pourrez profiter d’une ambiance de groupe motivante pour vous tirer vers le haut. Par contre, les horaires sont souvent fixes et peuvent ne pas convenir à tous les emplois du temps.
  • Les cours en ligne : La bonne alternative peut donc être de choisir des cours en ligne. Même s’ils sont généralement moins efficaces car les plateformes numériques ne remplaceront jamais des professeurs en chair et en os, cela peut vous permettre d’apprendre l’anglais où que vous soyez, avec des horaires plus souples et adaptées.

Les aides financières pour payer vos cours d’anglais

Maintenant que vous savez quelles sont les solutions qui s’offrent à vous pour apprendre à parler couramment anglais, il faut trouver un moyen de financer votre formation.

La bonne nouvelle, c’est que de nombreuses aides sont possibles. Il y a les formations organisées par pôle emploi qui sont 100 % prises en charge si vous faites parti des demandeurs d’emploi. Vous pouvez aussi demander à votre entreprise de consacrer son budget dédié à la formation continue de ses salariés pour vous payer des cours qui vous rendront plus compétent. Par contre, pour que l’une ou l’autre de ces solutions soit viable, il faut que l’organisme de formation que vous choisissez bénéficie d’un agrément d’état, sans quoi, votre dossier sera systématiquement refoulé.

Vous cherchez un emploi ? Découvrez notre article dédié à Indeed !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.