Si vous êtes à la recherche d’une formation, car vous souhaitez vous reconvertir professionnellement, ou tout simplement acquérir un savoir-faire pour vous lancer sur le marché du travail, prenez quelques minutes pour lire cet article et découvrir le monde du design. C’est un domaine transversal qui peut correspondre à beaucoup de profils et qui dispose de larges débouchés sur le marché du travail.

Il est impossible de passer à côté du design dans notre quotidien

Le Larousse définit le design comme une « discipline visant à une harmonisation de l’environnement humain, depuis la conception des objets visuels jusqu’à l’urbanisme ». C’est dire à quel point le design est présent dans nos vies, au quotidien, que l’on en soit conscient ou non.

Du réveil au coucher, nous y sommes exposés, nous le côtoyons, nous vivons avec. La société, les technologies, leurs évolutions influencent le design, mais à son tour le design influe sur nous. Le lit sur lequel nous dormons a été réalisé avec un certain design, pour des raisons de pratique, de durabilité et d’esthétisme. Les vêtements que nous portons le sont également. Les emballages de la nourriture que nous consommons, le miroir sur lequel nous nous regardons et la brosse à dents posée en dessous ont été créés en tenant compte du design.

En sortant, nous nous retrouvons encore dans un monde conçu par des designers : des rues, des bancs, des façades d’immeubles, des panneaux, des voitures et une multitude d’objets dont le design a été soigneusement pensé, étudié, avant d’être conçu. Dans nos vies de citadins, au quotidien, on ne peut ignorer le design. Il nous entoure tout en se faisant discret, car son but est justement d’apporter une harmonie aux yeux des gens.

formations métiers du design

Quelle branche du design souhaitez-vous rejoindre ?

Le design est un domaine professionnel comprenant une grande diversité de métiers. Selon le type de profession qui vous intéresse, il faudra opter pour une formation. Pour simplifier, nous pouvons diviser le design en quatre grands domaines :

  • le design lié à l’image : il regroupe de nombreux sous-domaines comme la conception d’une identité visuelle, l’illustration, le packaging, le web design, l’interface utilisateur (UI)…,
  • le design lié à l’objet : on y retrouve notamment le design mobilier, le design de voitures, motos et autres moyens de transports, le design de produits électroniques…,
  • le design lié à l’espace : il s’agit de la manière d’agencer un espace commercial, un appartement, un local de bureaux, une salle de conférence…,
  • le design lié au service : ce sont notamment les concepts liés à l’expérience utilisateur (UX) ou encore le design de politiques publiques.

Cette division n’a lieu d’être que pour des raisons professionnelles (principalement), car les entreprises expriment des besoins particuliers et réclament donc des profils spécialisés. C’est la raison pour laquelle les écoles professionnalisantes sectorisent leurs formations. Vous pouvez par exemple effectuer une formation en design graphique ou en design industriel auprès d’un organisme de formation agréé.

Les différents emplois disponibles dans le secteur du design

À l’issue de sa formation, le designer débutant peut se diriger vers un emploi intégré (en tant que salarié d’une entreprise) ou en externe (travailler à son compte). Une grande partie postule au sein d’une société spécialisée dans le design industriel. Le choix de métiers est plus vaste que cela. Dans le monde du design, il est possible de devenir architecte d’intérieur, décorateur, chargé de l’aménagement (espaces verts par exemple.), designer couleur, designer matière, etc.

La communication visuelle propose également tout un pan de métiers différents tels que web designer, packaging designer, logo designer, photo editor, concepteur de produits, concepteur multimédia, designer publicitaire. Pour ceux qui choisissent d’exercer au sein d’une entreprise, les possibilités d’évolution sont intéressantes. Au terme de plusieurs années d’expérience, il est tout à fait possible de prétendre à un poste de chef de projet ou manager d’équipe.

Pour les plus ambitieux, ils peuvent devenir directeur de la création au sein de leur structure. Quant à ceux qui ont choisi d’exercer en tant qu’indépendants, ils démarchent eux-mêmes les clients ou collaborent avec des agences de design.

formation en ligne au design

Quel type de personne réussit dans le domaine du design ?

Dans l’idéal, pour devenir designer, il vaut mieux posséder une certaine « fibre artistique ». La formation quant à elle enseigne la technique, mais c’est à l’étudiant de se montrer créatif et imaginatif. Parmi les qualités qu’il est demandé au futur designer d’avoir, il y a l’inventivité, mais aussi la curiosité. Il doit également savoir dessiner pour pouvoir coucher ses idées sur papier avant de passer à leur conception sur logiciel.

Le designer est censé faciliter et harmoniser la vie du consommateur, il doit par conséquent être observateur, s’intéresser à tout, et anticiper les tendances. Il doit par ailleurs être doté d’un bon sens de la communication afin de faire passer ses messages au travers de ses travaux.

Il doit bien évidemment faire preuve de rigueur et d’autonomie. Pour le côté technique, le futur designer doit apprendre à maîtriser les outils informatiques nécessaires. On parle des outils de bureautique bien sûr, mais surtout des logiciels spécialisés tels que Photoshop, Illustrator, InDesign, les programmes en 3D, etc. En plus de savoir dessiner manuellement, le designer doit aussi être à l’aise avec le dessin sur logiciel et il connaît dans le détail les différentes étapes de réalisation d’un projet.

Le marché du travail dans le secteur du design

Dans un monde en constante évolution, le design occupe une place importante sur le marché du travail. Les designers accompagnent les innovations, les embellissent, sont eux-mêmes à l’origine de nombreuses innovations. Les entreprises ont besoin de designers pour booster leur compétitivité, elles sont conscientes de l’impact que peut engendrer un design innovant sur leurs produits. Ce qui rend les débouchés particulièrement nombreux pour ce métier, ce sont principalement deux facteurs.

La transversalité du monde du design

Le design peut en effet être appliqué à tous les domaines et tous les secteurs : industrie, publicité, aménagement, etc. Le designer dispose d’un large choix de métiers (selon la spécialisation qu’il a choisie à la base) sans que le marché soit saturé.

Les petites et moyennes entreprises n’ont pas encore franchi le pas

Si les grands groupes ont très bien intégré le potentiel commercial du design pour leurs produits (Ikea, Apple, Renault…), les PME et TPE ne leur ont pas encore emboîté le pas. Cela laisse tout un marché à conquérir pour les futurs designers, notamment pour ceux qui choisissent le free-lance.

formation en ligne métiers du design

Restez au courant des dernières tendances et technologies

Le domaine du design est une vaste maison aux fenêtres constamment ouvertes sur le reste du monde, et particulièrement sur les évolutions technologiques et sociétales. Le designer garde l’œil ouvert, il se tient informé des nouvelles tendances, il est au courant des avancées en matière de technologie. C’est ce qui constitue sa base de réflexion, à partir de laquelle, il crée des designs en phase avec l’époque et la société.

Actuellement, la tendance est par exemple à l’éco-design ou éco-conception. Qu’est-ce que c’est ? C’est tout simplement l’influence de l’actualité (climat, environnement, écologie) sur les designers. L’idée derrière ce néologisme est de créer en réduisant au maximum l’impact sur l’environnement. Pour ce faire, il faut alors s’approprier les matériaux écologiques, avoir recours aux technologies permettant de mesurer l’impact écologique, le réduire, etc.

Ce qu’il faut retenir, c’est que le design est porteur de métiers d’actualité, mais aussi d’avenir. Énormément de choses sont encore à réaliser dans ce domaine, dans des secteurs très variés, d’où la forte demande de designers de talent sur le marché.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.