Dans le monde entrepreneurial, la performance est au cœur des préoccupations. Car sans performance, les actions sont vaines, les clients insatisfaits, le personnel mécontent… et l’entreprise court à sa perte. L’ensemble des collaborateurs va être l’une des (sinon la plus) importantes sources de cette performance. Focus sur cette gestion, son rôle et ses enjeux.

Définition du management (ou gestion) de la performance

Ce type de gestion consiste à optimiser les performances des différents collaborateurs. Cela passe notamment via la culture d’entreprise, l’environnement de travail ainsi que les outils utilisés pour évaluer et optimiser cette performance. Aujourd’hui, beaucoup d’entreprises passent par un logiciel RH classique, mais qui n’est pas spécialement dédié à cet effet. En revanche, des outils plus spécifiques comme https://javelo.io/fr/ permettent justement de structurer ce process et mieux engager ses équipes.

L’usage d’un outil conçu pour la gestion de la performance va permettre de suivre les bons indicateurs, automatiser de nombreuses étapes et fluidifier l’ensemble des actions. Mais que sont ces actions concrètes de gestion de performance ?

management de la performance

Quelques exemples d’actions en entreprise

Chaque collaborateur est unique, chaque entreprise aussi. Pour autant, on retrouve plusieurs grandes actions communes pour déployer ce management de la performance, telles que :

  • La définition d’objectifs stratégiques et d’indicateurs clés pour en évaluer la réussite ou non
  • La création d’un environnement de travail agréable, propice aux interactions et à la prise d’initiatives
  • La pratique d’un management basé sur la confiance, la coresponsabilité et le développement des compétences individuelles et collectives
  • Le déroulement d’entretiens et évaluations individuels de performance
  • La mise en place d’un système d’évaluation collective de l’entreprise

Pourquoi une bonne gestion de performance est-elle cruciale ?

Celle-ci va influer sur l’ensemble de l’entreprise au quotidien. Elle va par exemple créer des tensions entre les collaborateurs et leur hiérarchie, voire entre collaborateurs d’un même service.

De manière globale, ne pas gérer la performance, ou mal le faire, va contribuer à un mauvais climat dans l’entreprise, ce qui va naturellement s’en ressentir dans le travail accompli par les salariés.

Perte de motivation, risque accru d’erreurs en raison du stress, diminution de la productivité… les collaborateurs ne seront ni épanouis ni compétents dans ce qu’ils feront. Cette faible satisfaction exercera un impact direct sur les revenus de l’entreprise puisque la productivité sera moindre.

L’image de l’entreprise s’en verra également atteinte : par les collaborateurs, d’une part, qui ne la recommanderont pas en tant qu’employeur. On parle alors d’une baisse de loyauté envers l’entreprise par ses collaborateurs. Puis, la réputation de celle-ci sera aussi ternie par les clients et partenaires d’autre part, face à des résultats n’étant pas à la hauteur de leurs attentes. Sans bonne gestion de la performance, votre entreprise peinera à garder ses clients ou en acquérir de nouveaux, de même que recruter de nouveaux talents pour ses équipes.

De manière globale, un manque de satisfaction des employés va créer un cercle vicieux qui va impacter l’ensemble de l’entreprise et dont le coût sera, au final, bien plus cher qu’un outil efficace pour déployer une bonne gestion de la performance. Alors, ne prenez pas le risque…

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.